Accueil > Jeux vidéo > Crysis, puisqu’on vous dit que c’est la Crysis !

Crysis, puisqu’on vous dit que c’est la Crysis !

jeudi 18 juin 2009, par Le DC

Aaaah, la conduite dans Crysis...Vous avez rêvé de vous mettre dans la peau du Predator, de Rambo et de la Chose ?

Crysis (le FPS, pas le truc à Kerviel) voulait faire votre bonheur et partait avec les meilleurs intentions.
Mais si Ubisoft savait
encore prendre un peu de recul (c’est terminé apparemment) sur le sérieux des scénarios de jeux vidéo
à l’époque où ils éditèrent FarCry, la première œuvre des petits génies de Crytek
(méfions nous des allemands), Electronic Arts est passé par là en ratiboisant tout ça au niveau des étoiles
du drapeau américain qui ne sont bonnes qu’à fleurir dans les vertes prairies du Texas. Bouark !

Vous voila donc l’unique (ou presque) survivant d’une troupe d’élite très très Chuck Norrissienne prêt à,
comment dire sans avoir la morve au nez, sauvez le monde malgré les Niaks ? C’est ça ! Sauvez le monde d’une invasion
extra-terrestre, aaaaaah ! Mais que je suis con : c’est un hommage à Space Invader, j’avais pas vu !
Nan ! On ne peut retirer à Crysis le talent de ses codeurs : jamais la jungle, l’eau, le ciel, les impacts,
les mouvements, les sons et l’immersion dans un corps virtuel piloté à la souris n’avait été aussi bien rendus !
Même pour cette dernière partie, Gareth et l’autre idiot des Might and Magic ne peuvent s’aligner.

Mais mais mais (attention, ça va charcler) : on se recharge sans problème (aucun item à récupérer), y’a d’la munition
partout, les monstres (Asiatiques/Bestioles d’outre-espace, faut bien vivre) sont cons comme des balais (je fais dans
le vulgaire, j’ai pas peur). C’est bien simple : l’interactivité avec le décor a rarement été aussi poussée (sauf peut-être
dans Tetris) mais cela n’a que peu d’intérêt ! La combinaison nano-trucmuche fait tout (invisibilité/hyper-force/trop-résistant), la jacky-touch des armes fait tout !
Et vous, juste l’idiot dans la jungle, réaliste ou congelée. Ah si ! On peut découper des arbres
et ramasser des poules : interactif je vous dis !

La musique est pourrie au delà d’un reportage M6 ! Omniprésente et idiote, elle gâche !

Crysis est exactement ce que je ne veux pas : une merveille de technicien qui n’étonne plus par trop de communication
et qui déçoit par un manque total (mais vraiment : comme Portés Disparus n°4, ils ne m’en voudront pas) de créativité.

Pour résumer, FarCry était une démo technologique devenue une œuvre majeure du jeu vidéo. Crysis est un jeu
qui n’a de valeur que comme magnifique démo technologique. Comme quoi...

(C’est bon, Fred ? Ch’uis dans le ton ?)

3 Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Mots-clés : Texte
    Mots-clés : Auteurs
    Mots-clés : Illustration
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.