Accueil > Jeux vidéo > Ubi, grand cuistot de l’histoire.

Ubi, grand cuistot de l’histoire.

jeudi 18 juin 2009, par Fred

Tout aussi toquet qu’un maître queue, le maître lame d’Ubi Soft reprend bientôt ses cabrioles dans la Venise renaissante.
Les spaghettis picanti imprégneront t-elles cette aventure ?! Ou aurons nous droit aux saveurs du premier opus ?! Car, certes, il était beau Altaïr et sentait bon le sable chaud, mais qu’est ce qu’il était con ! Et si il n’y avait que lui, mais non, tous ; l’apothéose étant le chef, grand Tricatel [1] du couru d’avance.

Revoir le gameplay et les dialogues aurait sans doute fait exploser le budget, mais un petit tour chez feu, Max Pecas, aurait sauver le fond (c’est dire !). Quelques pépées salées (ça dédramatise), un peu d’humour, et la vinaigrette (pays de l’huile d’olive oblige) prenait.

Assasins Creed n’est donc que pour les sourds (quoique la bande son vaut le détour) et les parkinsoniens (pouvant ainsi croire que le héros fait vraiment ce qu’on lui demande), l’idéal étant les deux. Pour les autres, Ubi Soft nous donne envie d’en finir très vite. Espèrons que le second volet nous donnera, lui, envie "d’en reprendre".


[1Voir le film « L’aile ou la cuisse »

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Mots-clés : Texte
    Mots-clés : Auteurs
    Mots-clés : Illustration
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.